De la Norvège à Douarnenez
Pour étayer cette thèse, un couple de douarnenistes en vacances dans l'un des pays scandinaves avança qu'il se vit servir au déjeuner un gâteau qui ressemblait étrangement au kouign amann. Le pas est vite franchi pour faire venir notre pâtisserie locale de cette contrée nordique par l'intermédiaire des marins qui venaient livrer la rogue. De plus, n'y avait-il pas depuis le milieu du siècle dernier un consulat de Norvège à Douarnenez ? La sœur du consul était d'ailleurs fine cuisinière. De là à donner la recette aux boulangers locaux qui l'accomodèrent aux ingrédients disponibles. … L'histoire était trop belle !

Mais, en fait, les norvégiens ne semblent pour rien dans la découverte du kouign amann : après enquête, la mémoire familiale des descendants du consul n'en conserve aucune trace. Il existe bien en Suède une pâtisserie qu'on nomme " Wermer-bröd " mais, si on retrouve quelques ingrédients semblables à la préparation du kouign amann, la façon de faire diffère.
2/4