Une petite histoire de Kouign Amann        1
- Taisez-vous, gar vez, ce gâteau n'a pas le droit de quitter Douarnenez ; et qu'est ce que vous savez puisque vous n'avez même pas mis une tronsse dans vot' bouche ; pourtant elle est plus que grande ! Vous, vous n'avez pas été sur place le draiber : eh ben moi j'ai fait ; je suis allée à Roscoff avec ma cousine Charlotte de la rue de la Tour d'Auvergne pour espionner et pour un peu, on aurait été tué avant de le goûter puisqu'elle a pris la voie "express" à contre sens pour aller ; et elle, tout à me dire : "C'est comme pour le kouign-amann, Mireille, un coup dans un sens, un coup dans l'autre avant de rajouter le beurre !" Mà, en tout cas le neveu de Roscoff n'a pas dû prendre la voie "express" à contre sens ! Une figure du kouign amann : herc'h donjar : on aurait dit du vieux carton bouilli que l'on avait généreusement arrosé d'un mélange de beurre rance de la Communauté et d'une pincée bigoudène de sucre vanillé ! Comme il savait qui on était, pà, obligées de draiber avec nos bouches merci meuzkédim ; mon dentier s'est cassé en deux tant le caramel était plus dur ; un ratelier tout neuf que je venais d'investir la veille même ! La moitié était dans ma bouche et le reste dans jolie assiette de porcelaine ; on aurait dit que l'assiette souriait et qu'elle montrait ses dents ! Je pouvais rien dire puisque la pâtisserie était remplie d'anglais ; et puis, je pouvais plus causer : pas facile avec une moitié de dentier ! Pour faire plus que chic, le neveu est venu vers nous avec un sourire enjoleur : "La maison est heureuse de vous offrir une deuxième part de kouign-amann". Et moi distu à lui répliquer : "Douarnenez est heureuse de vous offrir les dents de la sagesse ; puisse cette sagesse vous remettre dans le droit chemin, que ce chemin vous ramène vers Douarnenez, seul pays sur la terre où l'on sait faire du kouign amann !". L'homme a été plus que stalbagué quand il s'est aperçu que je lui causais avec une moitié de bouche ; le temps à lui de poser son fonsse sur une chaise et de reprendre un peu ses esprits, il m'a glissé discrètement comme on sait le faire quand on est natif de Douarnenez : "N'allez pas dire rien à personne, ou alors je pourrais fermer la boutique ; je connais un bon dentiste, juste à côté : çui-là saura vous remettre de l'ordre dans votre bouche !" Je pouvais pas faire du termaji puisque c'était le neveu de Rosalie. Mais je lui ai quand même dit : "C'est bien fait pour vous, mell enjorne, vous savez bien que le kouign amann ne peut se faire que à Douarnenez ; et toutes les korrérèzes que vous êtes à mettre dedans ; du goëmon, des vieilles pommes, a me voar mé, alors qu'il est an teuzar sans toutes vos saletés, vous avez volé la recette en passant les frontières de Douarnenez et vous n'avez pas été fichu de le faire aussi bon ... Pirate
4/6
Appelation plus que contrôlée A tous les lichous qui sont à gleurer dessus !

- Mireille, vous avez du drèbon ou quoi ? Y'a plus moyen de vous causer : c'est depuis que vot' neveu est à créer l'association pour la sauvegarde de notre kouign amann ?
- Oh, non Mimi, n'allez pas croire : vous savez bien que je suis pas une femme comme ça, mais le monde est à dire par là tellement de choses sur mon dos que c'est pas facile d'avoir de l'heure une bég plus que propre.
- J'ai pas su, Mireille, on a dit des choses sur une femme propre comme vous êtes ?
Sûrement, "des" de Tréboul, : des grandes bajas comme elles sont ; tout le marché de Tréboul est inondé de ces poules !
- Comme vous dites ; voui, à dire du mal qu'elles étaient à faire sur mon neveu et son kouign amann, tout ça parce que cette Rosalie poch toul, a, elle aussi, un neveu à Roscoff, et qui est à essayer de vendre dans sa boutique du kouign amann plus que plombe, sec comme le vent du grand nord.
- Vous dites des choses aussi, hein, s'il est de Douarnenez, il doit savoir faire joli notre bon gâteau !